6.5  INFORMATIONS QUANTITATIVES

 

Dans cette section, la mesure adoptée pour les expositions de crédit est l’EAD – Exposure At Default (bilan et hors bilan). Les EAD en approche standard sont reportées nettes de provisions spécifiques et de collatéraux financiers.

L’EAD est ventilée selon l’axe du garant, après prise en compte de l’effet de substitution (sauf indication).

La présentation des données met en avant les catégories d’expositions telles que définies dans les portefeuilles des états réglementaires COREP, en lien avec les exigences de l’ABE sur le Pilier 3.

Une vision simplifiée des expositions au risque de crédit selon les catégories d’expositions est présentée ci-dessous.

 

 

Souverains

Créances ou créances conditionnelles sur les états souverains, les autorités régionales, les collectivités locales ou les entités du secteur public ainsi que les banques multilatérales de développement et les organisations internationales.

Établissements

Créances ou créances conditionnelles sur des établissements de crédit réglementés et assimilés ou sur des États, collectivités locales ou autres entités du secteur public n’ayant pas le statut de contreparties souveraines.

Entreprises

Créances ou créances conditionnelles sur de grandes entreprises, lesquelles incluent toutes les expositions qui ne font pas partie des portefeuilles définis ci-dessus. De plus, les petites et moyennes entreprises, définies comme des sociétés dont le chiffre d’affaires total est inférieur à 50 M EUR par an, sont incluses dans cette catégorie en tant que sous-portefeuille.

Clientèle de détail

Créances ou créances conditionnelles soit sur un ou des particuliers, soit sur une entreprise de taille petite ou moyenne, sous réserve, dans ce dernier cas, que le montant total dû à l’établissement de crédit n’excède pas 1 million d’euros.

L’exposition à la clientèle de détail est en outre décomposée en plusieurs catégories : prêts immobiliers, crédits renouvelables et autres crédits aux particuliers, le solde correspondant aux expositions aux très petites entreprises et aux professionnels.

Autres

Créances relatives essentiellement à des opérations de titrisation, aux participations, aux immobilisations, aux comptes de régularisation, aux contributions aux fonds de défaillance des contreparties centrales, aux expositions garanties par une hypothèque sur un bien immobilier en méthode standard, et aux expositions en défaut en méthode standard.

 

Au 31 décembre 2021, l’EAD du Groupe est de 1 079 milliards d’euros.

Engagements bilan et hors bilan (soit 1 079 Md EUR d’EAD)

Engagements bilan et hors bilan (soit 1 004 Md EUR d’EAD)

 

 

* Établissements : portefeuilles bâlois banques et collectivités territoriales.

Engagements bilan et hors bilan (soit 210 Md EUR d’EAD)

Engagements bilan et hors bilan (soit 202 Md EUR d’EAD)

 

 

 

L’EAD du portefeuille « Entreprises » est présentée au sens bâlois (grandes entreprises y compris compagnies d’assurance, fonds et hedge funds, PME, financements spécialisés, activités d’affacturage), selon l’axe de l’emprunteur, avant effet de substitution (périmètre du risque de crédit : risque débiteur, émetteur et de remplacement).

Au 31 décembre 2021, le portefeuille « Entreprises » s’élève à 380 milliards d’euros sur un total de 1 079 milliards pour le groupe (encours bilan et hors bilan mesurés en EAD). Les engagements du Groupe sur ses dix premières contreparties « Entreprises » représentent 5% de ce portefeuille.

 

Sur la clientèle « Entreprises », le périmètre retenu correspond aux crédits sains traités en approche IRB (hors critère de classement prudentiel, par pondération, du financement spécialisé), sur l’ensemble du portefeuille de clients « Entreprises », tous pôles confondus. Il représente une EAD de 295 milliards d’euros (sur une EAD totale sur le portefeuille bâlois « Entreprises » de 332 milliards d’euros, approche standard comprise). La répartition par rating de l’exposition « Entreprises » du Groupe démontre la bonne qualité du portefeuille. Elle est fondée sur la notation interne de la contrepartie, présentée en équivalent Standard & Poor’s.

Au 31 décembre 2021, la majorité de l’exposition se concentre sur des contreparties Investment Grade, c’est-à-dire dont le rating interne en équivalent Standard & Poor’s est supérieur à BBB– (69% de la clientèle « Entreprises »). Les opérations portant sur les contreparties Non-Investment Grade sont très souvent assorties de garanties et collatéraux permettant d’atténuer le risque.

 

 

Sur la clientèle bancaire, le périmètre retenu correspond aux crédits sains traités en approche IRB, sur l’ensemble du portefeuille « Établissements », tous pôles confondus, et représente une EAD de 56 milliards d’euros (sur une EAD totale sur le portefeuille bâlois « Établissements » de 116 milliards d’euros, approche standard comprise). La répartition par rating de l’exposition sur contreparties bancaires du groupe Société Générale démontre la bonne qualité du portefeuille.

Elle est fondée sur la notation interne de la contrepartie, présentée en équivalent Standard & Poor’s.

Au 31 décembre 2021, l’exposition sur la clientèle bancaire se concentre sur des contreparties Investment Grade d’une part (93% de l’exposition), sur les pays développés d’autre part (91%).

 

Au 31 décembre 2021, 90% des expositions du Groupe (bilan et hors bilan) sont concentrées sur les économies avancées. Près de la moitié des concours est portée par une clientèle française (32% sur le portefeuille hors clientèle de détail et 14% sur la clientèle de détail).

 

L’exposition du Groupe sur les 10 principaux pays représente 83% du total (soit 898 milliards d’euros d’EAD) au 31 décembre 2021 (contre 84% et 844 milliards d’euros d’EAD au 31 décembre 2020).

 

France

États-Unis

Royaume-Uni

Allemagne

République tchèque

 

2021

2020

2021

2020

2021

2020

2021

2020

2021

2020

Souverains

30%

29%

30%

31%

16%

32%

16%

19%

29%

31%

Établissements

9%

9%

12%

16%

23%

18%

21%

16%

4%

4%

Entreprises

22%

22%

44%

40%

39%

33%

26%

25%

29%

29%

Clientèle de détail

31%

32%

0%

0%

6%

4%

18%

21%

36%

34%

Autres

8%

8%

14%

13%

16%

13%

19%

19%

2%

2%

 

(En M EUR)

RWA - IRB

RWA - Standard

RWA - Total

Exigences de

fonds propres -

IRB

Exigences de

fonds propres -

Standard

Exigences de

fonds propres -

total

RWA de fin de la période précédente (31.12.2020)

187 407

96 708

284 115

14 993

7 737

22 729

Volume

(2 599)

7 138

4 539

(208)

571

363

Qualité des actifs

(1 204)

(23)

(1 227)

(96)

(2)

(98)

Mise à jour des modèles

3 185

(1 754)

1 431

255

(140)

114

Méthodologie

1 633

3 345

4 978

131

268

398

Acquisitions et cessions

(38)

118

79

(3)

9

6

Change

3 190

1 692

4 882

255

135

391

Autre

795

2 459

3 254

64

197

260

RWA de fin de la période
de reporting (31.12.2021)

192 368

109 682

302 051

15 389

8 775

24 164

 

Le tableau ci-dessus présente les données sans la CVA (Credit Valuation Adjustment).

Les principaux effets expliquant la hausse des expositions pondérées (hors CVA) de 18 milliards d’euros sur l’année 2021 sont les suivants :

une augmentation en lien avec la croissance de l’activité pour +4,5 milliards d’euros. Cette évolution haussière est principalement portée par la Banque de Détail à l’international, la Banque de détail en France et les solutions investisseurs ;

un effet change de +4,9 milliards d’euros lié principalement à l’appréciation du dollar américain face à l’euro (+2,3 milliards d’euros) ainsi que de la couronne tchèque (+0,4 milliard d’euros) ;

un effet méthodologique de +5,0 milliards d’euros localisé sur le risque de contrepartie généré par les dérivés, induit par le passage de l’ancienne méthode CEM à l’approche SA-CCR ;

un effet « autre » de +3,3 milliards d’euros, lié principalement au reclassement des engagements de leasing.

Les effets sont définis comme suit :

volume : variations de périmètre et de composition (y compris création de nouvelle ligne-métier et arrivée à échéance de prêts). Cela n’intègre pas les effets liés aux acquisitions et cessions d’entités ;

qualité des actifs : évolution de la qualité des actifs de la Banque découlant de variations du risque de l’emprunteur, telles que des changements de note ou des effets similaires ;

mises à jour des modèles : variations dues à l’application du modèle, à l’évolution de son périmètre ou à toute modification visant à remédier à ses faiblesses ;

méthodologie : variations dues aux changements de méthodologie de calcul découlant d’évolutions réglementaires, y compris des révisions de réglementations existantes et des nouvelles réglementations ;

acquisitions et cessions : évolution de la taille du portefeuille découlant des acquisitions et cessions d’entités ;

change : variations découlant des fluctuations de marché, telles que les mouvements de devises ;

autres : catégorie reflétant les variations non prises en compte dans les autres catégories.

La charge nette du risque du Groupe en 2021 est de –700 millions d’euros, en baisse de -79% par rapport à 2020. Ce coût du risque est ainsi en forte baisse par rapport à 2020, du fait d’un niveau très faible de coût du risque sur les encours en défaut (stage 3) et des reprises modérées de provisions sur encours sains (stage 1/stage 2) tout en maintenant une politique de provisionnement prudente dans un environnement qui reste marqué par des incertitudes fortes.

Le coût du risque (exprimé en points de base sur la moyenne des encours de début période des quatre trimestres précédant la clôture, y compris locations simples) s’établit ainsi à 13 points de base pour l’année 2021 contre 64 points de base en 2020.

Dans la Banque de détail en France, le coût du risque est en baisse à 5 points de base sur l’année 2021 à comparer aux 52 points de base de l’année 2020. Ce CNR inclut une reprise de 8 bps sur encours sains (à comparer à la dotation stage 1/stage 2 de 30 pb en 2020).

À 38 points de base sur l’année 2021 (contre 96 points de base sur l’année 2020), le coût du risque du pôle Banque de détail et Services Financiers Internationaux diminue du fait du ralentissement des défauts et d’une reprise de 3 points de base sur le stage 1/stage 2.

Le coût du risque de la Banque de Grande Clientèle et Solutions Investisseurs affiche un niveau à 5 points de base (contre 57 points de base sur l’année 2020), traduisant une forte baisse du coût du risque sur encours en défaut (8 pb contre 38 pb en 2020) et une légère reprise de 3 pb sur encours sains.

 

Les tableaux qui suivent ont été élaborés selon les instructions techniques de l’Autorité Bancaire Européenne (ABE) relatives à la publication des expositions non performantes et renégociées (EBA/ITS/2020/04).

Ils présentent la qualité de crédit des expositions restructurées et des expositions performantes et non performantes, par zone géographique et secteur d’activité, avec les provisions et sûretés assorties, ainsi que le détail de la variation sur l’exercice des encours de prêts et avances non performants.

Pour information, et conformément aux recommandations de la BCE, les notions de défaut bâlois, d’encours dépréciés et d’expositions non performantes sont alignées au sein du groupe Société Générale.

Le ratio de prêts non performants à fin décembre 2021 est de 2,9%.

Ce ratio est calculé conformément aux instructions relatives aux exigences de publications prudentielles publiées par l’ABE.

Les encours dits « restructurés » au sein du groupe Société Générale concernent les financements dont le montant, la durée ou les modalités financières sont modifiés contractuellement du fait de l’insolvabilité de l’emprunteur (que cette insolvabilité soit avérée ou à venir de façon certaine en l’absence de restructuration). Le groupe Société Générale aligne sa définition de prêts restructurés sur la définition de l’ABE.

Sont exclues de ces encours les renégociations commerciales qui concernent des clients pour lesquels la Banque accepte de renégocier la dette dans le but de conserver ou de développer une relation commerciale, dans le respect des règles d’octroi en vigueur, et sans abandon de capital ou d’intérêts courus.

Toute situation conduisant à une restructuration de crédit doit impliquer le classement du client concerné en défaut bâlois et le classement des encours en encours dépréciés en cas de perte de valeur supérieure à 1% de la créance d’origine, ou lorsque la capacité du client à rembourser la créance selon le nouvel échéancier apparaît compromise, doit entraîner le classement du client concerné en défaut bâlois et le classement des encours en encours dépréciés, en conformité avec les directives de l’ABE sur l’application de la définition du défaut selon l’article 178 du règlement européen n°575/2013. Dans ce cas, les clients sont maintenus en défaut tant que la Banque a une incertitude sur leur capacité à honorer leurs futurs engagements et au minimum pendant un an. Dans les autres cas, une analyse de la situation du client permet d’estimer sa capacité à rembourser selon le nouvel échéancier. Dans le cas contraire, le client est également transféré en défaut bâlois.

Le montant total au bilan des encours de crédit restructurés au 31 décembre 2021 correspond essentiellement à des prêts et créances au coût amorti pour un montant de 8,1 milliards d’euros.

 

(En M EUR)

31.12.2021

Valeur comptable brute/montant nominal

Dépréciations cumulées, variations négatives cumulées

de la juste valeur dues au risque de crédit et provisions

Sortie du

bilan

cumulée

Sûretés et garanties

financières reçues

Expositions

performantes

Expositions

non performantes

Expositions performantes –

dépréciations cumulées

et provisions

Expositions non

performantes – dépréciations

cumulées, variations

négatives cumulées de la

juste valeur dues au risque de

crédit et provisions

Sur les

expo-

sitions

perfor-

mantes

Sur les

expo-

sitions

non

perfor-

mantes

TOTAL

dont

étape

1(1)

dont

étape

2(2)

TOTAL

dont

étape

2(2)

dont

étape

3(3)

TOTAL

dont

étape

1(1)

dont

étape

2(2)

TOTAL

dont

étape

2(2)

dont

étape

3(3)

Comptes
à vue auprès
de banques centrales
et autres dépôts
à vue

204 473

204 453

20

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

9

-

Prêts et avances

543 930

479 941

43 471

16 491

-

16 485

(2 815)

(1 143)

(1 672)

(8 382)

-

(8 382)

(1 592)

292 794

4 944

Banques centrales

8 050

8 050

-

13

-

13

(0)

(0)

-

(13)

-

(13)

-

-

-

Administrations publiques

27 619

18 325

606

115

-

115

(15)

(6)

(9)

(58)

-

(58)

(0)

5 859

40

Établissements
de crédits

14 681

14 336

301

22

-

22

(5)

(4)

(1)

(7)

-

(7)

(0)

2 252

15

Autres sociétés financières

44 887

42 388

223

131

-

131

(15)

(11)

(5)

(124)

-

(124)

-

9 179

8

Sociétés non financières

224 118

195 068

20 202

8 635

-

8 628

(1 526)

(546)

(980)

(4 124)

-

(4 124)

(737)

107 930

3 094

dont petites
et moyennes entreprises

47 592

39 458

6 612

3 778

-

3 772

(597)

(180)

(417)

(2 024)

-

(2 024)

-

29 955

1 321

Ménages

224 575

201 774

22 139

7 574

-

7 574

(1 253)

(575)

(677)

(4 055)

-

(4 055)

(855)

167 574

1 787

Encours des titres de créances

62 609

62 163

248

107

-

107

(9)

(7)

(2)

(56)

-

(56)

-

6 654

-

Banques centrales

2 955

2 955

-

-

-

-

(0)

(0)

-

-

-

-

-

-

-

Administrations publiques

44 001

43 895

102

8

-

8

(6)

(5)

(1)

(6)

-

(6)

-

-

-

Établissements
de crédits

5 100

5 052

48

-

-

-

(1)

(1)

(0)

-

-

-

-

118

-

Autres sociétés financières

4 789

4 513

98

-

-

-

(1)

(0)

(1)

-

-

-

-

1 922

-

Sociétés non financières

5 763

5 748

-

99

-

99

(1)

(1)

-

(50)

-

(50)

-

4 613

-

Expositions
hors bilan

382 724

370 571

12 153

1 001

-

1 001

(530)

(217)

(313)

(358)

-

(358)

-

65 756

219

Banques centrales

241

241

-

-

-

-

(0)

(0)

-

-

-

-

 

43

-

Administrations publiques

6 275

6 153

122

0

-

0

(3)

(1)

(1)

-

-

-

 

3 690

0

Établissements
de crédits

98 433

98 073

360

-

-

-

(22)

(2)

(21)

-

-

-

 

526

-

Autres sociétés financières

52 621

52 342

279

0

-

0

(5)

(4)

(1)

-

-

-

 

7 610

-

Sociétés non financières

207 858

197 127

10 731

904

-

904

(438)

(183)

(256)

(333)

-

(333)

 

47 931

205

Ménages

17 297

16 635

661

97

-

97

(62)

(28)

(34)

(26)

-

(26)

 

5 957

14

TOTAL

1 193 736

1 117 128

55 892

17 599

-

17 593

(3 354)

(1 367)

(1 987)

(8 796)

-

(8 796)

(1 592)

365 213

5 163

(1)

Actifs sans augmentation importante du risque de crédit depuis la comptabilisation initiale.

(2)

Actifs présentant une augmentation importante du risque de crédit depuis la comptabilisation initiale, mais non dépréciés.

(3)

Actifs dépréciés.

Le tableau du 31 décembre 2020 a été modifié comme suit :

(En M EUR)

31.12.2020

Valeur comptable brute/montant nominal

Dépréciations cumulées, variations négatives cumulées

de la juste valeur dues au risque de crédit et provisions

Sortie du

bilan

cumulée

Sûretés et garanties

financières reçues

Expositions

performantes

Expositions

non performantes

Expositions performantes –

dépréciations cumulées

et provisions

Expositions non

performantes – dépréciations

cumulées, variations

négatives cumulées de la

juste valeur dues au risque de

crédit et provisions

Sur les

expo-

sitions

perfor-

mantes

Sur les

expo-

sitions

non

perfor-

mantes

TOTAL

dont

étape

1(1)

dont

étape

2(2)

TOTAL

dont

étape

2(2)

dont

étape

3(3)

TOTAL

dont

étape

1(1)

dont

étape

2(2)

TOTAL

dont

étape

2(2)

dont

étape

3(3)

Comptes
à vue auprès
de banques centrales
et autres dépôts
à vue

191 476

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

3

-

Prêts et avances

496 521

423 989

49 852

17 040

-

17 040

(3 024)

(1 075)

(1 950)

(8 795)

-

(8 795)

(1 917)

257 287

4 240

Banques centrales

8 771

8 770

1

13

-

13

(0)

(0)

(0)

(13)

-

(13)

-

5

-

Administrations publiques

26 829

17 291

377

137

-

137

(14)

(5)

(9)

(67)

-

(67)

(0)

4 922

59

Établissements
de crédits

13 458

12 967

490

33

-

33

(5)

(3)

(2)

(7)

-

(7)

(0)

1 600

23

Autres sociétés financières

31 512

29 609

209

142

-

142

(16)

(10)

(6)

(72)

-

(72)

-

6 718

24

Sociétés non financières

205 332

164 774

29 736

8 731

-

8 731

(1 689)

(496)

(1 193)

(4 512)

-

(4 512)

(854)

94 814

2 358

dont petites
et moyennes entreprises

44 633

36 479

6 312

3 705

-

3 705

(570)

(147)

(424)

(2 019)

-

(2 019)

-

25 943

912

Ménages

210 618

190 578

19 037

7 984

-

7 984

(1 301)

(561)

(740)

(4 124)

-

(4 124)

(1 063)

149 230

1 776

Encours des titres de créances

67 504

67 194

91

121

-

121

(5)

(5)

(1)

(45)

-

(45)

-

5 590

-

Banques centrales

4 563

4 522

41

-

-

-

(0)

(0)

(0)

-

-

-

-

-

-

Administrations publiques

47 727

47 679

19

13

-

13

(4)

(4)

(0)

(13)

-

(13)

-

-

-

Établissements
de crédits

6 397

6 366

30

-

-

-

(0)

(0)

-

-

-

-

-

222

-

Autres sociétés financières

4 778

4 588

-

-

-

-

(0)

(0)

-

-

-

-

-

2 292

-

Sociétés non financières

4 039

4 039

-

108

-

108

(1)

(1)

-

(32)

-

(32)

-

3 076

-

Expositions
hors bilan

336 234

308 236

27 998

1 160

-

1 160

(591)

(162)

(429)

(337)

-

(337)

-

51 849

222

Banques centrales

42

42

-

-

-

-

(0)

(0)

-

-

-

-

 

-

-

Administrations publiques

7 045

6 964

80

0

-

0

(1)

(1)

(1)

-

-

-

 

3 324

-

Établissements
de crédits

75 742

75 204

538

0

-

0

(64)

(2)

(63)

-

-

-

 

317

-

Autres sociétés financières

58 682

58 388

294

12

-

12

(7)

(5)

(2)

(2)

-

(2)

 

5 234

-

Sociétés non financières

179 597

153 032

26 565

1 058

-

1 058

(459)

(129)

(331)

(317)

-

(317)

 

38 257

208

Ménages

15 126

14 606

521

89

-

89

(58)

(27)

(32)

(18)

-

(18)

 

4 716

14

TOTAL

1 091 735

799 419

77 940

18 321

-

18 321

(3 621)

(1 242)

(2 379)

(9 177)

-

(9 177)

(1 917)

314 730

4 462

(1)

Actifs sans augmentation importante du risque de crédit depuis la comptabilisation initiale.

(2)

Actifs présentant une augmentation importante du risque de crédit depuis la comptabilisation initiale, mais non dépréciés.

(3)

Actifs dépréciés.

 

(En M EUR)

31.12.2021

Valeur comptable brute
des expositions en défaut

Stock initial de prêts et avances non performants

17 040

Entrées dans les portefeuilles non performants

3 085

Sorties hors des portefeuilles non performants

(3 634)

Sorties dues à des sorties de bilan

(1 592)

Sorties dues à d’autres situations

(2 042)

Stock final de prêts et avances non performants

16 491

 

(En M EUR)

31.12.2021

Valeur comptable brute/montant nominal

des expositions faisant l’objet de mesures

de restructuration

Dépréciations cumulées, variations

négatives cumulées de la juste

valeur dues au risque de crédit

et provisions

Sûretés reçues et garanties

financières reçues sur les

expositions restructurées

Performantes

restructurées

Non performantes restructurées

Sur les

expositions

performantes

restructurées

Sur les

expositions non

performantes

restructurées

TOTAL

dont sûretés et

garanties financières

reçues sur les

expositions non

performantes faisant

l’objet de mesures de

restructuration

TOTAL

dont en

défaut

dont

dépréciées

Comptes à vue auprès de banques centrales et autres dépôts
à vue

-

-

-

-

-

-

-

-

Prêts et avances

4 879

3 308

3 308

3 302

(58)

(1 239)

5 020

1 372

Banques centrales

-

-

-

-

-

-

-

-

Administrations publiques

28

-

-

-

-

-

-

-

Établissements de crédits

-

-

-

-

-

-

-

-

Autres entreprises financières

11

0

0

0

(0)

(0)

11

-

Entreprises non financières

3 665

2 051

2 051

2 046

(58)

(701)

4 229

1 109

Ménages

1 175

1 256

1 256

1 256

(0)

(538)

780

263

Titres de créances

-

-

-

-

-

-

-

-

Engagements de financements donnés

545

34

34

34

(8)

(2)

488

19

TOTAL

5 424

3 342

3 342

3 336

(66)

(1 241)

5 508

1 391

(En M EUR)

31.12.2020

Valeur comptable brute/montant nominal

des expositions faisant l’objet de mesures

de restructuration

Dépréciations cumulées, variations

négatives cumulées de la juste

valeur dues au risque de crédit

et provisions

Sûretés reçues et garanties

financières reçues sur les

expositions restructurées

Performantes

restructurées

Non performantes restructurées

Sur les

expositions

performantes

restructurées

Sur les

expositions non

performantes

restructurées

TOTAL

dont sûretés et

garanties financières

reçues sur les

expositions non

performantes faisant

l’objet de mesures de

restructuration

TOTAL

dont en

défaut

dont

dépréciées

Prêts et avances

1 210

2 438

2 438

2 438

(17)

(1 010)

992

613

Banques centrales

-

-

-

-

-

-

-

-

Administrations publiques

0

-

-

-

(0)

-

-

-

Établissements

de crédits

-

-

-

-

-

-

-

-

Autres entreprises financières

7

1

1

1

-

(0)

8

1

Entreprises non-financières

704

1 179

1 179

1 179

(17)

(487)

759

477

Ménages

499

1 258

1 258

1 258

(0)

(524)

225

135

Titres de créances

-

-

-

-

-

-

-

-

Engagements de financements donnés

12

31

31

31

(1)

(2)

15

13

TOTAL

1 223

2 470

2 470

2 470

(18)

(1 012)

1 006

626

 

(En M EUR)

31.12.2021

Performants

Non performants

TOTAL
perfor-
mants

Pas
d’impayés
ou
impayés
≤ 30 j.

Impayés
> 30 j.
et ≤ 90 j.

TOTAL
non
perfor-
mant

Pas
d’impayés
ou
impayés 
≤ 90 j.

Impayés
> 90 j.
≤ 180 j.

Impayés 
> 180 j.
≤ 1 an

Impayés
> 1 an
≤ 2 ans

Impayés
> 2 ans
≤ 5 ans

Impayés
> 5 ans
≤ 7 ans

 Impayés
> 7 ans

dont en
défaut

Comptes à vue auprès de banques centrales et autres dépôts à vue

204 473

204 473

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

Prêts et avances

543 930

543 055

874

16 491

12 017

477

612

1 185

1 319

316

565

16 491

Banques centrales

8 050

8 050

-

13

-

-

-

-

-

-

13

13

Administrations publiques

27 619

27 606

13

115

31

0

1

0

39

-

44

115

Établissements de crédits

14 681

14 680

0

22

19

-

-

-

-

-

3

22

Autres sociétés financières

44 887

44 886

0

131

32

2

0

-

98

-

-

131

Sociétés non financières

224 118

223 834

284

8 635

7 148

99

199

469

424

67

228

8 635

dont petites et moyennes entreprises

47 592

47 490

102

3 778

2 910

69

152

204

219

52

172

3 778

Ménages

224 575

223 998

577

7 574

4 786

376

411

716

758

249

277

7 574

Encours
de titres
de créances

62 609

62 609

-

107

107

-

-

-

-

-

-

107

Banques centrales

2 955

2 955

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

Administrations publiques

44 001

44 001

-

8

8

-

-

-

-

-

-

8

Établissements de crédits

5 100

5 100

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

Autres sociétés financières

4 789

4 789

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

Sociétés non financières

5 763

5 763

-

99

99

-

-

-

-

-

-

99

Expositions
hors bilan

382 724

-

-

1 001

-

-

-

-

-

-

-

1 001

Banques centrales

241

 

 

-

 

 

 

 

 

 

 

-

Administrations publiques

6 275

 

 

0

 

 

 

 

 

 

 

0

Établissements
de crédits

98 433

 

 

-

 

 

 

 

 

 

 

-

Autres sociétés financières

52 621

 

 

0

 

 

 

 

 

 

 

0

Sociétés non financières

207 858

 

 

904

 

 

 

 

 

 

 

904

Ménages

17 297

 

 

97

 

 

 

 

 

 

 

97

TOTAL

1 193 736

810 137

874

17 599

12 124

477

612

1 185

1 319

316

565

17 599


(En M EUR)

31.12.2020

Performants

Non performants

TOTAL
perfor-
mants

Pas
d’impayés
ou
impayés
≤ 30 j.

Impayés
> 30 j.
et ≤ 90 j.

TOTAL
non
perfor-
mant

Pas
d’impayés
ou
impayés 
≤ 90 j.

Impayés
> 90 j.
≤ 180 j.

Impayés 
> 180 j.
≤ 1 an

Impayés
> 1 an
≤ 2 ans

Impayés
> 2 ans
≤ 5 ans

Impayés
> 5 ans
≤ 7 ans

 Impayés
> 7 ans

dont en
défaut

Prêts et avances

496 521

495 424

1 097

17 040

13 221

 422

 661

1 009

 902

 291

 534

17 040

Banques centrales

8 771

8 771

-

 13

-

-

-

-

-

-

 13

 13

Administrations publiques

26 829

26 815

 14

 137

 45

 2

 -

 12

 37

-

 43

 137

Établissements

de crédits

13 458

13 458

 -

 33

 30

 -

 -

 -

-

-

 3

 33

Autres sociétés financières

31 512

31 511

 1

 142

 41

 10

-

 1

 90

-

-

 142

Sociétés non financières

205 332

204 865

468

8 731

7 339

137

304

318

314

70

249

8 731

dont petites
et moyennes entreprises

44 633

44 527

 106

3 705

2 945

 79

 115

 159

 176

 61

 170

3 705

Ménages

210 618

210 004

 614

7 984

5 766

 274

 356

 679

 462

 221

 227

7 984

Encours de titres de créances

67 504

67 504

-

 121

 121

-

-

-

-

-

-

 121

Banques centrales

4 563

4 563

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

Administrations publiques

47 727

47 727

-

 13

 13

-

-

-

-

-

-

 13

Établissements

de crédits